ACTUALITÉS

Le président Moïse demande de l’aide à l’OEA pour lutter contre les gangs armés

Le président Moïse demande de l’aide à l’OEA pour lutter contre les gangs armés

Comme un président dépassé par les événements, Jovenel Moïse demande de l’aide à l’Organisation des Etats américains pour lutter contre les gangs armés qui imposent leur droit dans la capitale haïtienne. Quatre jours après l’opération ratée à Village de Dieu qui a couté la vie à cinq policiers, le chef de l’Etat affirme avoir sollicité, lundi, au secrétaire général de l’OEA un support technique à la police nationale dans sa lutte contre « le banditisme et le terrorisme. »

Un véritable aveu d’impuissance. Le président Jovenel Moïse a comme reconnu l’incapacité de la Police nationale à faire face à l’insécurité galopante et combattre les groupes armés. « J’ai eu, avec le SG,  @Almagro_OEA2015 ce lundi 15 mars, un entretien qui a porté exclusivement sur la sécurité. Lors de cet échange, j’ai sollicité de cette importante Organisation un support technique à la PNH afin de lutter efficacement contre le banditisme et le terrorisme », écrit le président de la République sur son compte Twitter.

De son côté, le secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro a déclaré sur Twitter : « En réunion avec le Président d’Haïti, @moisejovenel, il m’a été demandé d’apporter un fort appui technique de la part de l’Organisation en matière de sécurité. »

Contacté par Le Nouvelliste lundi, le ministre haïtien des Affaires étrangères a fait savoir au journal que le directeur général de la Police nationale aura une rencontre de travail ce mardi avec l’OEA pour définir le support technique sollicité par le chef de l’Etat. Léon Charles « aura à faire l’évaluation des besoins de la PNH et voir ce que l’OEA peut offrir », a précisé Dr Claude Joseph.

Le président a exposé au secrétaire général de l’OEA la situation d’insécurité qui prévaut dans le pays, a-t-il ajouté. Selon le ministre Joseph, cette demande d’assistance technique, va permettre à la police nationale d’augmenter sa capacité à combattre le kidnapping et le terrorisme dans le pays.

Le chancelier haïtien a confié au journal que le président aura aussi un entretien ce mardi avec le secrétaire général de l’ONU toujours sur la situation d’insécurité dans le pays.

L’objectif de ces rencontres virtuelles, a-t-il dit, c’est d’arriver à un niveau de sécurité dans le pays pour l’organisation du référendum constitutionnel en juin et les élections en septembre prochain. « Le président a mis le cap sur les élections », a soutenu le ministre.

Interrogé pour savoir si la demande de support technique sollicité par le chef de l’Etat concerne aussi l’envoi de troupes armés dans le pays, le ministre des Affaires étrangères a souligné qu’il s’agit d’une demande d’assistance technique à la police nationale. « Le président n’a pas fait une demande de troupes, mais une demande d’assistance », a-t-il affirmé.

Il faut rappeler que quatre experts de la police colombiens sont dans le pays depuis plusieurs semaines pour appuyer la police nationale dans la lutte contre le kidnapping.

Devant le Conseil de sécurité de l’ONU le 22 février dernier lors d’une session ordinaire virtuelle sur Haïti, Jovenel Moïse avait déclaré que les oligarques corrompus du pays ont le pays bloqué par la violence et qu’« réponse à cette politique de chaos, le gouvernement a appliqué une stratégie de démantèlement des gangs. Sur 102 gangs existants, le gouvernement en a démantelé 64 et le travail de rétablissement de la sécurité a été accéléré. Le nombre de kidnapping a considérablement baissé…», avait-il déclaré.

Alors que les bandits de Village de Dieu détiennent encore les corps des cinq policiers tués vendredi dernier lors de cette opération policière catastrophique dans cette zone de Port-au-Prince contrôlée par des gangs armés, les autorités annoncent trois journées de deuil national en mémoire de ces policiers à partir du lundi 15 mars.

Georges Renois Vivender, Désilus Wislet, Eugène Stanley, Ariel Poulard ces quatre policiers tués à Village de Dieu dans l’exercice de leur fonction « intègrent le Panthéon de nos vaillants Héros de l’Indépendance », a fait savoir la Présidence dans un communiqué publié ce dimanche.

 

Source: lenouvelliste

About Author

ecoutefmradio

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • https://stream.zeno.fm/nmf4396hn9duv
  • ECOUTE FM LIVE