ACTUALITÉS

Trois jours de deuil national en l’honneur des policiers la semaine dernière

Trois jours de deuil national en l’honneur des policiers la semaine dernière

Telle une tâche indélébile, une plaie béante, les images des policiers tués vendredi à Village-de-Dieu par le gang armé «5 Segonn» continuent de hanter la population. Les messages de sympathies et de dénonciations se multiplient sur les réseaux sociaux. Après avoir condamné et qualifié d’acte de terrorisme la mort de ces policiers, l’exécutif a décrété à partir de ce lundi 15 mars, trois journées de deuil national en leur mémoire.

Georges Renois Vivender, Désilus Wislet, Eugène Stanley, Ariel Poulard, ces quatre policiers tués à Village-de-Dieu dans l’exercice de leurs fonctions « intègrent le Panthéon de nos vaillants Héros de l’Indépendance », a fait savoir la présidence dans un communiqué publié dimanche.

« Suite à la tragédie des policiers tués par des terroristes au Village-de-Dieu, le secrétariat général de la présidence a l’avantage de porter à la connaissance du grand public que le pays observe trois journées de deuil qui commencent à partir du lundi 15 mars jusqu’au mercredi 17 mars 2021, sur toute l’étendue du territoire national, pour saluer la mémoire de ces braves policiers tombés dans l’exercice de leurs fonctions. Les drapeaux seront mis en berne sur tous les édifices publics », lit-on dans un communiqué de la présidence.

Dans ce communiqué, le Palais national estime que  « l’ensemble de nos concitoyens doit pouvoir se joindre à cet hommage bien mérité aux policiers Georges Renois Vivender, Désilus Wislet, Eugène Stanley et Ariel Poulard, tués à Village de Dieu ». Il faut souligner qu’une source policière avait confié au Nouvelliste que le policier Lucdor Pierre qui participait aussi à l’opération de vendredi dernier est depuis porté disparu. Dans une bande sonore publiée sur les réseaux sociaux, l’un des chefs du gang de Village-de-Dieu a fait savoir qu’il prépare des funérailles pour cinq policiers que lui et sa bande armée ont assassiné.

Ces policiers, poursuit le communiqué, « s’étaient engagés dans des opérations visant à rétablir l’ordre, à assurer la sécurité de leurs compatriotes, à  combattre la criminalité et le kidnapping et à protéger les vies et les biens, selon la noble mission confiée à l’institution policière par la Constitution du pays ».

« En servant la République, ces policiers sont tombés en héros, laissant leur famille, leurs enfants, leurs proches, leurs frères d’armes du SWAT, du BOID, de la PNH toute entière et la nation dans l’émoi et la tristesse », a écrit Lyonel Valbrun, secrétaire général de la présidence.

La présidence dit s’incliner devant « leur dépouille mortelle, tout en réconfortant leurs proches et leurs frères d’armes face à la douleur atroce provoquée par cette tragédie. Devant de tels actes où la cruauté et la barbarie n’ont pas d’égal, le secrétariat général de la présidence profite pour encourager les forces de l’ordre à se mobiliser, à redoubler d’efforts en vue de traquer les malfrats. En payant de leur vie l’accomplissement de leur mission, ces policiers intègrent le panthéon de nos vaillants héros de l’indépendance. Paix à leur arme. Au nom de la patrie commune », conclut le communiqué.

source: lenouvelliste

About Author

ecoutefmradio

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • https://stream.zeno.fm/nmf4396hn9duv
  • ECOUTE FM LIVE