INTERNATIONALES

Un nouveau-né décède dans des circonstances nébuleuses

Un nouveau-né décède dans des circonstances nébuleuses

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU | La mort d’un nourrisson, survenue tôt en matinée mardi dans une luxueuse résidence située en bordure du Richelieu, en Montérégie, fait l’objet d’une vaste enquête de la part de la Sûreté du Québec.

Des patrouilleurs du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu ont été appelés, vers 6 h 30, à se rendre en vitesse à la demeure cossue d’un jeune couple de professionnels dans la trentaine, sur le chemin des Patriotes Est.

À leur arrivée, les limiers ont fait la découverte d’un poupon inanimé. Il s’agissait d’une fille d’à peine quelques jours, selon nos informations.

Des témoins ont rapporté au Journal avoir vu au moins cinq voitures de patrouille et deux ambulances arriver sur les lieux pour intervenir.

Plusieurs enquêteurs ont été mis à contribution par la Sûreté du Québec pour élucider la mort d’un nourrisson dans une maison de Saint-Jean-sur-Richelieu.

PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Le nourrisson a été conduit vers le centre hospitalier le plus près, « où son décès a malheureusement été confirmé », a précisé Valérie Beauchamp, sergente de la Sûreté du Québec (SQ).

Enquête transférée

Des banderoles orange ont été installées tout autour du grand terrain afin de sécuriser la scène.

Puis l’enquête n’a pas mis de temps à être transférée au service des crimes contre la personne de la SQ.

Un poste de commandement mobile a été déployé toute la journée dans le stationnement de l’entreprise qui fait face à la résidence unifamiliale.

Plusieurs enquêteurs ont été mis à contribution par la Sûreté du Québec pour élucider la mort d’un nourrisson dans une maison de Saint-Jean-sur-Richelieu.

PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Des personnes d’intérêt ont été interrogées au cours de la journée de mardi, et d’autres le seront encore mercredi.

Ce n’est toutefois que vers 17 h que l’équipe de l’identité judiciaire a obtenu l’autorisation de la cour de franchir le périmètre de sécurité, et d’entrer dans la maison, pour ainsi passer la scène au peigne fin et effectuer « l’expertise des lieux », a ajouté la porte-parole de la SQ.

Une autopsie doit aussi être pratiquée sur la dépouille du nouveau-né, afin de statuer sur les causes de son décès.

Mais il était encore « vraiment trop tôt », selon la sergente Beauchamp, au moment de mettre sous presse, pour déterminer si le tragique événement était attribuable à un geste criminel ou non.

On ne rapportait donc aucune arrestation dans cette affaire à ce moment.

« L’enquête se poursuit, mais on ne parle pas de mort suspecte ou criminelle en ce moment, a-t-elle poursuivi. Lorsqu’il y a décès d’un enfant de 5 ans ou moins, les crimes majeurs ou de la personne vont faire enquête même si c’est accidentel. Ça prend du temps pour recueillir les informations. »

source: journaldemontreal.com

About Author

ecoutefmradio

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • https://stream.zeno.fm/nmf4396hn9duv
  • ECOUTE FM LIVE